Pour la dignité paysanne
Expériences et témoignages d’Afrique, réflexions, pistes méthodologiques

“On me dit que tu t’occupes de développement ! Mais que fais-tu au juste ? “, lui demande un jour son oncle. C’était en 2006. Deogratias Niyonkuru avait passé une trentaine d’années aux côtés des paysans congolais et camerounais. La tête pleine d’idées, il rentre chez lui au Burundi et s’investit dans la création d’ADISCO, une association qui vise à accroître l’autonomie des paysans et à construire avec eux des modèles économiques et sociaux viables. Le travail d’ADISCO est financé par le Fonds Carlier depuis 2011, et a été récompensé par le KBF Prix Afrique 2014-2015.

Lire le récit Dire adieu à la pauvreté

Un livre pour appeler au changement

Dans son essai “Pour la Dignité paysanne“, édité en 2018 par le GRIP, Deogratias Niyonkuru aborde des questions existentielles. Quelles priorités pour les paysans d’Afrique ? Quelles formes de soutien ? Comment réconcilier l’amélioration de la productivité, la réduction de la pauvreté rurale, et la préservation des écosystèmes ? Malgré l’abondante littérature en la matière, la démarche n’est pas redondante, au contraire.

Pour al dignité paysanne

Parce qu’il nous vient de l’intérieur du monde qu’il décrit, ce livre comble un vide. Les paysans et les paysannes en général n’écrivent pas. Les querelles d’experts font un vacarme tel que leur voix en devient inaudible. Cet essai leur redonne la parole. Il nous les fait entendre… “, soutient Olivier De Schutter dans sa préface.

Avec son message central – aider prioritairement les petits paysans, et surtout les paysannes, à reprendre confiance en soi et dans leur métier d’agriculteur, afin de retrouver leur dignité – il sort totalement des sentiers battus. Un large public en tirera beaucoup bénéfice : agents de développement, étudiants et professeurs, autorités publiques.

Commander un exemplaire imprimé Commander une version numérique

Dans l’optique d’une diffusion maximale, une synthèse en 16 pages du livre est disponible en français, néerlandais et anglais.

 

Un Fonds pour financer la mise en application au Burundi

Deogratias Niyonkuru a décidé de consacrer les bénéfices de la vente de son livre à l’établissement d’un Fonds philanthropique au sein de la FRB. L’argent du « Fonds Pour la dignité paysanne » sert à financer une mise en pratique de plusieurs conseils du livre, en commençant par une région du Burundi où des ménages en situation précaire sont encadrés par l’ADIP, Association pour la dignité paysanne, afin de développer une exploitation agricole familiale intégrée.

Faire un don au Fonds Pour la dignité paysanne

 

Pour la dignité paysanne : six capsules vidéos par SOS Faim

 

 

Retour aux Initiatives

Pour être informé(e) des nouvelles de nos partenaires et de nos appels à projets.

S’inscrire à la newsletter